Vous êtes ici : Accueil > Docteurs Honoris Causa > Achille M’BEMBE
  • Achille M’BEMBE

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Achille M'BEMBE

    Achille M’Bembe est professeur d’histoire et de science politique, spécialiste de l’Afrique, enseignant en Afrique du Sud et aux Etats-Unis. Son œuvre aide à penser la rupture de 1914 à l’échelle mondiale et non seulement européenne. Il a travaillé en effet, de façon originale et critique, sur les processus liés à la colonisation et à la dé- colonisation, dialoguant avec la pensée de Césaire, Fanon et Foucault. Ses recherches considèrent l’héritage de la violence coloniale mais refusent d’envisager l’histoire du continent africain sous ce seul prisme. Il a ainsi pris une place majeure dans le champ des études postcoloniales et sur les questions raciales.

     
     
    Pour en savoir plus sur la cérémonie de remise du titre de docteur honoris causa : http://www.1914-2014.univ-paris8.fr...
     
     
     

    Curriculum vitæ

     
    1957 : naissance au Cameroun
    Responsable du journal des Jeunesses Etudiantes Chrétiennes.Impliqué dans les grèves de l’Université des Yaoundé à partir de 1978. Mémoire de maîtrise d’histoire sur les violences ayant accompagné la décolonisation du Cameroun. Les autorités académiques se désistent et il ne peut soutenir publiquement.
     
    1982 : arrivée à Paris.
     
    1986 : départ aux Etats-Unis, bourse de la fondation Ford.
     
    1989 : doctorat d’histoire à la Sorbonne sous la direction de Catherine Coquery-Vidrovitch.
     
    1989-1991 : enseignant à l’université Columbia.
     
    1991 : enseignant à la Brookings Institution (Washington)
     
    1992-1996 : enseignant à l’université de Pennsylvanie
     
    1996-2000 : Secrétaire Exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) à Dakar.
     
    Depuis 2001 : directeur de recherches au Witwatersrand Institute of Social and Economic Research (Afrique du Sud).
     
     
     
     

    Publications principales :

     
    Critique de la raison nègre, Paris, [Éditions La Découverte|Éditions La Découverte->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_La_D%C3%A9couverte],‎ 2013, 263 p.
     
    Sortir de la grande nuit : Essai sur l’Afrique décolonisée, Paris, [Éditions La Découverte|Éditions La Découverte->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_La_D%C3%A9couverte],‎ 2010, 243 p.
     
    Achille Mbembe, De la postcolonie. Essai sur l’imagination politique dans l’Afrique contemporaine, Paris, [Karthala|Éditions Karthala->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_Karthala],‎ 2000, 280 p.
     
    On Private Indirect Government, Dakar, CODESRIA,‎ 2000, 117 p.
     
    La naissance du maquis dans le Sud-Cameroun (1920-1960). Histoire des usages de la raison en colonie, Paris, [Karthala|Éditions Karthala->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_Karthala],‎ 1996, 438 p.
     
    Le politique par le bas. Contribution à une problématique de la démocratie en Afrique noire, Paris, [Karthala|Éditions Karthala->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_Karthala],‎ 1991
     
    Avec Jean-François Bayart et C. Toulabor, Afriques indociles. Christianisme, pouvoir et État en société postcoloniale, Paris, [Karthala|Éditions Karthala->http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_Karthala],‎ 1988, 222 p.
     
    Achille Mbembe, Les jeunes et l’ordre politique en Afrique noire, Paris, [L’Harmattan|L’Harmattan->http://fr.wikipedia.org/wiki/L%E2%80%99Harmattan],‎ 1986, 247 p.
     
    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page